Stress au travail : 6 conseils pour ménager votre santé

Selon une idée reçue, il existerait un bon et un mauvais stress : l’un permettrait au salarié de donner le meilleur de lui même tandis que le second serait nocif pour sa santé. Il n’existe pourtant pas de bon ou de mauvais stress au sens scientifique du terme. C’est en effet dans la durée que l’on mesure l’impact néfaste du stress.

Face à une surcharge de travail quotidienne, à un contexte professionnel difficile, à un manque de moyens techniques ou humains, le stress peut devenir chronique et même conduire au burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel.

Voici quelques conseils très simples qui, en modifiant vos habitudes, peuvent vous aider à éviter le stress au travail ou à en minimiser les effets :

 

N°1) Prenez le temps de vous reposer

Un conseil évident me direz-vous ? Pas pour tout le monde. En écourtant vos nuits ou en occultant vos pauses lors de votre journée de travail, vous augmentez graduellement votre fatigue. Une fois celle-ci installée, votre résistance au stress diminue considérablement. Pensez à réserver au moins 10mn de votre journée pour pratiquer des exercices de relaxation, vous mettre au calme ou sortir prendre l’air.

N°2) Votre planning doit toujours comporter des marges de sécurité

Evitez une des situations des plus stressantes qui soit : vous retrouver dans l’urgence. En planifiant à l’avance des marges de sécurité, vous minimisez les risques. Si un contretemps survient, vous l’aborderez sereinement. Si tout se passe comme prévu, vous disposerez de plus de temps pour vous.

N°3) La réussite doit être votre moteur, pas la performance

En vous fixant un but au-delà de vos moyens ou de vos capacités, vous vous exposez à un stress constant. De plus, en choisissant des objectifs irréalistes vous risquez probablement de ne jamais les atteindre. Cherchez donc à effectuer vos tâches du mieux possible en fonction de vos capacités et de vos contraintes actuelles.

Au besoin, n’hésitez pas à demander de l’aide à vos collègues ou à votre hiérarchie.

N°4) Positivez vos échecs et savourez vos réussites

Personne n’est infaillible, même les meilleurs peuvent échouer (c’est d’ailleurs ce qui donne tout son sel aux notions de « victoire » ou de « réussite »). Sachez également qu’un échec ne remet pas en cause votre valeur intrinsèque. Prenez le temps d’analyser votre échec et de l’intégrer à votre expérience. Vous serez armé(e) pour la prochaine fois.

Comprenez également que vos réussites ne sont pas le fruit du hasard ! Elle résultent directement de vos actions, de votre expérience et de votre savoir-faire. Pensez à célébrer ces moments avec vos collègues ou avec vos proches. Dans les moments de doute, n’hésitez pas à vous remémorer vos réussites.

N°5) Sachez dire « NON »

Ne dites jamais « oui » si vous avez envie de dire « non ». N’optez pour le « oui » que si vous êtes bien sûr(e) de pouvoir tenir vos engagements. Il est plus sage de refuser quelque chose aujourd’hui plutôt que d’être tenu à l’impossible demain.

N°6) Pensez à vous

Se sentir bien dans sa peau permet de minimiser les effets du stress. Pensez à vous faire plaisir au moins une fois dans la journée, par exemple : choisissez une tenue qui vous plaît particulièrement, accordez-vous une tasse de votre thé préferé ou discutez d’un de vos centres d’interêt avec un collègue.

Sachez également que les personnalités négatives ont une mauvaise influence sur votre moral. Rappelez-vous que vous n’avez pas à porter sur vos épaules le désespoir ou les rancoeurs des autres. Fuyez les « râleurs » et les pessimistes en réduisant vos contacts avec eux au minimum de ce qu’impose le savoir-vivre et votre activité de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.